Consultations, entretiens centrés sur la personne

Consultations, entretiens centrés sur la personne

Consultations et conseil psychologiques (counselling)

Question éducatives, difficultés familiales, douance … besoin de prendre du recul … Pourquoi s’adresser à une  psychologue ?

En premier lieu car le psychologue dispose d’un bagage où il peut se référer pour éclairer une situation spécifique : par définition, durant les cinq années de formation initiales [1] puis au long d’une vie professionnelle au cours de laquelle il continue de se former et analyse ses pratiques , le psychologue approfondit la connaissance du psychisme et la compréhension du comportement humain.

Mais pour ce qui me concerne, c’est ailleurs sur ce site qu’on trouvera quel est mon parcours d’études et de réalisations professionnelles. En effet, la psychologie n’est pas seulement une science théorique, mais aussi un ensemble de techniques appliquée, et parmi celles-ci figurent les techniques du conseil psychologique (ou counselling), que je considère comme étant de plus noblesse. Or, celui-ci implique que le psychologue se coule dans la demande de celui qui le consulte et non qu’il se mette en avant.

De fait, le counselling psychologique favorise un espace pour tenir conseil, où le psychologue se veut exempt de toute maîtrise décisionnelle et de la recherche d’intérêt : maîtrise et recherche qui constituent le risque majeur du conseil lorsqu’il s’agit de donner des conseils, comme dans bien d’autres métiers du conseil (conseil en assurance, etc.),

Ainsi, s’agira-t-il de trouver un équilibre entre deux mouvements qui se répondent : d’une part, une écoute active et sereine, qui ne craint pas le silence puisque ce dernier favorisera votre réflexion, et d’autre part la prise de parole, qui ne soit pas davantage craintive puisqu’elle est à votre service.

A ce prix, nous chercherons ensemble ce qui peut vous être bénéfique.

[1] Le titre de psychologue est réglementé depuis 1985 et ne peut être obtenu qu’après cinq années d’études de psychologie, sanctionnées par un diplôme de troisième cycle et sans lequel nul ne peut se déclarer psychologue.

Une loi visant à restreindre l’utilisation du titre de psychothérapeute aux professionnels reconnus par l’État, dont font partie les psychologues et les psychiatres, a été votée par le Parlement le 30 juillet 2004. Il s'agit là encore de permettre d’écarter toute personne ne possédant pas de formation appropriée validée par les pouvoirs publics, et de protéger les patients.